• LA TETINE DE VACHE

     

    Lui, c'est un homme que quand tu le vois tu ne l'oublies pas . Il est le papa d’Isabelle, rappelle- toi le fameux poulet bohémien d’Isabelle la gitane.

    Il aurait pu faire partie des  figures pagnolesques au même titre que Raimu à qui parfois je le compare.

    Comme le disent les gens d'ici « il est petit, pas bien grand , mais lorsqu'il part, il te laisse un grand vide ». Deux boules du loto lui ont été données à la place des yeux. Quand elles te fixent t'as envie de répondre « non, je l'jure je n'ai rien à déclarer ». C'est que ces deux là elles en ont vu et pas que du beau …. elles auraient, j'en suis sûr, préféré ne pas être là à certains instants de sa vie.

    Sa barbichette poivre et sel passionne son petit fils et rappelle aux dames qui l'embrassent qu'il faut protéger les joues avec de la crème pour éviter de ressembler à une paire de fesses sortie d'un buisson d'épines ! C'est qu'il a le poil ras le gars !!

     Quand il te parle, tu sens bien qu'il n'ai pas breton tant cet accent rocailleux et plein de soleil me fait songer à cette vague rageuse qui essaye en vain de grimper les calanques de Cassis. Ses phrases se terminent dans un souffle comme si ce qu'il venait de te dire tenait du secret d'état et que Basta  si t'as pas compris c'est que t'es un empégué !

    Je l'ai surnommé affectueusement « Ramaskro » celui qui mange beaucoup et pourquoi... parce que c'est trop Bon.

    C' est tout un univers qui déroule le tapis rouge pour te mener au grand restaurant des cœurs de cet homme.

    Quand « ce fils du vent » te raconte une recette de cuisine, ça y est t'as mangé, il ne manque rien. Ses « boules du Loto », sont prises de frénésie, elles s'agitent dans tous les sens, elles roulent se croisent, se percutent, s'entrechoquent, leurs courses folles ponctuées de «  alors la !, enfin tu vois je veux dire, c'est du bon mangé, çà voilà  … !

     

    Dans notre monde, le mangé à la grille ça consiste à allumer le feu (à que Johnny) et de faire cuire un  morceau de carne quelconque, pas chez lui.... Le Michel il y pose une tétine de vache !

    «  alors tu vois , tu vas chez ton boucher et tu lui commande cette tétine mais attention, il faut qu'elle soit pleine de lait ! »

     

    J'imagine la scène et la discussion avec le boucher :

    « une tétine pleine ? Bien monsieur et quel bonnet ? Le lait vous le voulez avec ou je vous le mets en bouteille »

    Mais les « boules de Loto » m'ont pécho et je stoppe mes divagations.

     

    Recette :

    Pendez la tétine avec un crochet, l'essuyer, découpez de fines tranches en longueur, salez, poivrez et saupoudrez d'herbes aromatiques.

    Posez sur le feu de bois, sur la grille. Le résultat est, à mon goût, assez décevant. La viande est caoutchouteuse et craquante. Elle nécessite une quantité certaine de sel et poivre.

     

     

     

    « LE POULET D ISABELLE LA GITANETOUT SIMPLEMENT et SANS CHICHIS »

  • Commentaires

    6
    Lundi 20 Janvier 2014 à 12:05

    YMI.. tu meuhhh scie!!!!

    Il manquait pour l'illustration de mon manuscrit, des photos des recettes. Me voila comblé;

    5
    Lundi 20 Janvier 2014 à 11:22

    Pour le plaisir de partager avec un grand sourire pour accompagnement

    Tetine de vache cuisinée et dégustée par Matthieu et sa dame

    Joli lundi, Loupzen !

    Amicalement.

    4
    Lundi 13 Janvier 2014 à 12:14

    Je me disais: tiens mon ami a effacé mes commentaires? Serait-il fâché contre moi? Mais heureusement non, cette tétine de vache est si énorme qu'elle prend deux pages!!!
    Grosses bises de Triskèle qui te souhaite une belle semaine.

    3
    Lundi 13 Janvier 2014 à 07:31

    Tu m'as l'air bien incrédule, mon cher LOUPZEN ?!

    En tout cas, c'est ainsi que ma grand-mère nommait la chose lorsque j'étais petite.

    Peut-être n'était-ce que du gras double mais au pays de la sorcellerie, où je suis née un Jour de pleine nuit, on peut tout transformer...

    Joli lundi !

     

    2
    Dimanche 12 Janvier 2014 à 09:45

    Oh grand Dieu, Dieu du ciel.. pourquoi faut-il qu'en ce bas monde rien ne me soit épargné ?

    Seule compensation en paiement de ce dur labeur, j'ai reçu pour tout remerciement la certitude de ne plus être le seul "dérangé " qui a mangé de la tétine de vache....mes bons Amis je ne suis plus seul au monde.... il fallait oser... j'y avais pensé... YDSTOM  l'a fait.

    1
    Dimanche 12 Janvier 2014 à 08:40

    Bien grillée dans une poêle avec un peu de beurre , salée, poivrée, de l'ail en quantité et du persil, ma grand-mère me régalait avec !

    Ô doux souvenir d'enfance !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :