• En réponse à de nombreuses questions sur les habitants de la galaxie " les Gens du Voyage " tout et n'importe quoi a été dit. 

    Il fallait que j'apporte ces précisions importantes pour que vous puissiez comprendre qui sont les Gens du Voyage, les Gitans, Manouches etc...


    Les gens du voyage, des nomades par choix

    Français depuis souvent de très nombreuses générations, les gens du voyage revendiquent haut et fort l'appartenance à cette notion plus que jamais d'actualité : l'identité nationale.

    Ils déclarent être des Français comme les autres, à un détail près : ils habitent dans une maison qui roule, par choix d'une vie non sédentaire. A part cela, les gens du voyage revendiquent une totale "normalité" économique, juridique et sociale.

    Ils travaillent, et gagnent souvent bien leur vie, ce qui explique leurs caravanes luxueuses et leurs voitures de marque coûteuses. Ils paient des impôts et scolarisent leurs enfants. Ils sont totalement intégrés dans la société, et respectent leurs droits et obligations.

    Les principaux  métiers qu'ils exercent :

    - récupérateur en métaux,

    - brocanteur, 

    - circassiens ( cirque )

     - fêtiers, (fêtes foraines ) 

    - forains et vendeurs ambulants

    Pour exemple : j'ai été forain, récupérateur de métaux, brocanteur alors que mes origines ne sont pas Gitanes.

    «Gens du voyage» est le terme juridique et administratif qui désigne une catégorie de personnes dans le droit français. Cette catégorie administrative recouvre une grande diversité de personnes avec des situations économiques et des origines très diverses, dont des Français qui n’ont rien à voir avec les Tsiganes, des gitans etc.

    La confusion entre les «gens du voyage» et les Tsiganes vient en partie de cette spécificité française qui interdit à l’administration de qualifier une partie de la population sur des critères ethniques. Au début du XXe siècle, le gouvernement français veut surveiller les Tsiganes qui sont alors victimes des pires préjugés,

    L’appellation «nomades» est alors officiellement utilisée, et la loi du 16 juillet 1912 leur impose un carnet anthropométrique obligatoire qui contient des informations telles que l'envergure, la longueur et la largeur de la tête, la longueur de l'oreille droite, la longueur des doigts médius et auriculaires gauches, celle de la coudée gauche, celle du pied gauche, la couleur des yeux ou encore la forme du nez.

    ETHNIES :
    - ROM
    - MANOUCHE
    - SINTE
    - KALE
    -GITANOS

    VOYAGEURS  NON-TSIGANES :
    Tinker, nomades d'Irlande, surnommés ainsi depuis le XIIe siècle.
    Quinqui, voyageurs d'Espagne apparus au XVIe siècle
    Yeniches ou Barengre, émigrés en France en Suisse et autre pays ' Europe au XIXe siècle, on mentionne leur présence en Allemagne suite à la guerre de trente ans qui a jeté beaucoup de gens sur les routes.


    LES MANOUCHES 
    Ils ont vécu longtemps en Allemagne et dans le Piémont Italien

    LES GITANS
    Provenant du bassin méditerranéen, ils ont trouvé lieu de prédilection en Espagne, au Portugal et dans le sud de la France.
    Ils ont ainsi formé deux sous-groupes : Gitans Catalans et Gitans andalous.

     
    LES ROM 
    Venus d'Europe Centrale, ils gardent très vivantes les traditions tziganes. Ils sont arrivés en France principalement au XIXe siècle après l'abolition du servage tzigane en Roumanie.


    Sous-groupes

     Kalderasha : généralement ils sont chaudronniers

    Lovara : généralement éleveurs de chevaux ( maquignons )
    Tchourara
    Valshtike Manouche
    Sinte français
    Galshkene Manouche
    Sinte allemenad
    Piemontesi
    Sinte italien
    Prajshtike Manouche
    Sinte prussien
    Catalan
    Andalou


    LANGUE PARLEE :
    Romani
    Sinto
    Kalo


    DIALECTES :

    Kalderash
    Lovari
    Thourari
    Manouche d'Alsace
    Sinto piémontais
    Sinto prussien
    Calo



    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique